retour à la liste des articles

Pierre Chappuis, d’un pas suspendu

Posté le 17 décembre 2021

La soirée hommage a été reportée au 11 avril 2022 à 18h30 à la salle de lecture de la BPUN.

Un trait au cœur de l’impalpable.

Filant droit, nulle part.

Éphémère chemin de givre.

 

(Pierre Chappuis, Comme un léger sommeil, José Corti, 2009)

La BPUN, les Lundis des mots et La Revue de Belles-Lettres (RBL) s’associent pour rendre hommage au poète Pierre Chappuis. Né à Tavannes en 1930, Pierre Chappuis a vécu la plus grande partie de sa vie à Neuchâtel, où il a été professeur de littérature. Son œuvre – poèmes, proses, notes réflexives et critiques –  a paru tout d’abord en Suisse romande, puis à Paris, aux éditions Corti. Traductions et approches critiques lui assurent un rayonnement grandissant. Peu après son décès, survenu en décembre 2020, la RBL (2021,1) consacre un dossier à ce fidèle ami de la revue, dans laquelle il publia ses premiers poèmes en 1971. La poésie de Chappuis, dans la joie du regard et dans une attention précise aux mots et aux apparences fuyantes et instables du monde visible, est fraternelle, habitée et nourrie par la peinture et la musique, et en dialogue constant avec la poésie contemporaine. Cinq lecteurs de Pierre Chappuis diront pourquoi ce poète leur est cher, et comment son œuvre continue de vivre en eux : Sylviane Dupuis (Genève), elle-même poète et critique. John Taylor (Angers), traducteur en anglais de Pierre Chappuis. Joseph Cecconi (Genève), qui a composé avec lui un livre inspiré par la peinture, De l’un à l’autre (La Baconnière Arts, 2010). Martine Noirjean de Ceuninck, responsable des fonds manuscrits à la BPUN, Marion Graf, responsable de La Revue de Belles-Lettres et Thierry Chatelain, directeur de la BPUN.

www.larevuedebelleslettres.ch

 

En fonction des circonstances sanitaires, la rencontre sera suivie d’un apéritif.