retour à la liste des articles

Aubes obscures au Pont Julien

Posté le 17 juin 2022

Du Lubéron à Shangaï, le commissaire Cartier en personne nous raconte sa dernière enquête. Des cadavres découverts à l’aube sous un vieux pont romain, en passant par les trafics d’êtres humains, de drogue et de fausses montres de luxe, les rebondissements s’enchaînent. En recourant au poète René Char, l’enquêteur érudit sème quelques grains de poésie dans tous ces méandres sombres de l’âme humaine. Claude-Eric Hippenmeyer est né à La Chaux-de-Fonds. Il dirige le Gymnase de cette ville – devenu Lycée Blaise-Cendrars – de 1993 à 2003. A sa retraite, il entreprend de nombreux voyages en cargo et écrit quatre romans  » entre les horizons infinis et le confinement de sa cabine ». « Aubes obscures au Pont Julien » est son cinquième ouvrage issu d’un tout autre confine[1]ment : celui du Covid en 2020.