retour à la liste des articles

Ecrire l’archive

Posté le 17 juin 2022

Bleuir l’immensité (Editions MétisPresses) est une plongée en apnée au sein de documents d’archives exceptionnels : des cahiers d’écolier datés du début du XXe siècle et remplis d’une fine écriture au tracé débridé dessinant des pages dignes des plus belles pièces de l’Art Brut. Leur auteur est un certain Maurice Gabbud, jeune berger valaisan alors âgé de quinze ans. L’originalité et la puissance graphique qui s’en dégagent et le mystère entourant leur élaboration sont le socle d’un récit intime étonnant et profondément singulier.

Cet ouvrage inaugure une collection (dont la direction a été confiée à l’auteure) : ArchVives. Il s’agira de porter sur ces pièces singulières que sont les ego-documents (ou : documents personnels) le regard attentif non pas de spécialistes, mais d’écrivain.e.s. Le prochain ouvrage paraîtra à l’automne 2023.

Nimbe Noir (Editions Labor&Fidès) est une réponse à la commande faite à Karelle Ménine d’écrire sur sa relation à Dieu, au sacré, au divin. Elle y déploie un récit haletant, voyage enchevêtré entre l’enfance et l’autoportrait d’une femme photographe allemande réalisé en 1926.

« J’ai découvert le visage de la femme en prière.

Je l’ai découvert au milieu d’archives photographiques

et il avait de grandes ailes. »